Jacques Matarasso, le photographe, est né à Salonique en 1911.

Son père a créé plusieurs journaux: le Balkan News, en anglais édité par Harry Colllinson Owen destiné aux forces britanniques , L’Indépendant,  en français, La Verdad, écrit en judéo espagnol transcrit en caractères  hébraïques, Nea Alètheia, la Nouvel Vérité , en grec.

Mais c’est le cinéma qui passionne et nourrit l’imaginaire de Jacques Matarasso  très tôt fan de Charlie Chaplin.

Ses parents, cachés à Athènes, ses oncles et son frère aîné  et lui, accueillis  en France vont échapper à la dévastation de la déportation.

Mais toute la  famille restée à Salonique fût déportée et assassinée par les nazis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s